greffe cheveux femme
Beauté

La greffe de cheveux chez la femme en cas d’alopécie : la médecine esthétique vous accompagne

Si votre cuir chevelu souffre de perte de cheveux, la greffe capillaire peut être une solution appropriée. Chez la femme, l’alopécie androgénétique peut constituer une gêne et un malêtre, c’est la raison pour laquelle des implants capillaires peuvent être conseillés par les spécialistes de ce type de transplantation pour couvrir les zones dégarnies et enlever tout complexe à la patiente. 

La greffe de cheveux chez la femme en cas d’alopécie : un résultat naturel pour redonner de l’amour de soi

Suite à des inquiétudes, un traitement médicamenteux ou un problème héréditaire, les greffes capillaires chez la femme sont utiles lorsque la chute de cheveux devient importante et que les compléments alimentaires ne font pas suffisamment effet. La zone concernée par la calvitie peut se situer au niveau des tempes, sur le front ou au sommet du crâne. Trois stades permettent d’identifier l’état de la zone dégarnie afin d’adapter la technique de greffe de cheveux femme

A l’inverse de ce que l’on pourrait penser, la ménopause n’est pas le seul déclencheur de la calvitie et du manque de repousse. Il n’y a pas d’âge pour connaître ce manque de follicules pileux. Il reste certain que les hormones ont une part de responsabilité importante et constatée souvent chez les personnes souffrant d’alopécie androgénique

Avant toute chose, le spécialiste procède à un bilan de la densité capillaire et de l’état de la croissance capillaire pour déterminer les causes des chutes de cheveux. Cela permet de déterminer la pose d’implants capillaires ou non. Cet examen est très complet et permet d’évaluer les chutes de cheveux sur la ligne frontale ou l’arrière du crâne pour décider d’un greffon à réimplanter ou non. Ce bilan est également pratique pour connaître le nombre de greffons à utiliser pour la restauration capillaire.

Pour apporter une solution après la tentative des compléments alimentaires, de l’application d’une lotion, les plaquettes prp et après examen médical et avec suivi consciencieux le traitement hormonal peut être une solution également. 

En cas d’alopécie, opter pour une réimplantation de cheveux avec des techniques efficaces 

Les techniques auxquelles les experts en clinique du cheveu ont recours sont les FUT, FUE ou IFA : une micro greffe adaptée aux patientes et à leurs cheveux. Il n’en demeure pas moins que cette technique appartient à l’intervention chirurgicale. Elle n’est proposée à la patiente que lorsque l’implantation capillaire manquante crée un traumatisme et un mal être trop important, et qu’aucun autre traitement n’a porté ses fruits. 

La greffe FUT consiste à prélever des bandelettes qui se verront découpées pour créer ensuite de nouveaux cheveux à implanter dans la zone receveuse. Ce processus est parmi les plus anciens et implique de rester immobilisé sur une longue durée par rapport aux autres pratiques. Le FUE est un mode opératoire qui utilise généralement un ustensile nommé punch. Procédure récente, les greffons de la zone donneuse sont retirés avec précision pour prélever un grand nombre d’unités folliculaires

Contre la calvitie, l’implant capillaire mis en place avec cette procédure est rapide et n’impose pas de prendre beaucoup de repos post-opératoire : il est même possible de reprendre ses activités à la sortie du cabinet de chirurgiens du cheveu. Cette pose de follicule laisse peu de cicatrice et se veut naturelle.